Qu’est-ce qu’un potentiomètre ?

Un potentiomètre est une résistance variable. Il possède 3 broches.

Entre les broches numérotées 1 et 3, on retrouve la résistance complète dont la valeur est celle fournie par le constructeur. La broche numérotée 2 est un curseur variable sur l’ensemble de cette résistance. Ainsi, entre les points 1 et 2 (ou entre les points 2 et 3), on voit une résistance qui varie en fonction de la position de ce curseur.

On note souvent \(\alpha\) la position du curseur entre les broches 1 et 2 d’un potentiomètre de valeur \(R\). Ainsi, la résistance vue entre les bornes 1 et 2 du composant vaut \(\alpha \cdot R\). La résistance vue entre les bornes 2 et 3 vaut \((1 – \alpha) \cdot R\).

Câblage d’un potentiomètre

En appliquant un potentiel fixe et connu sur l’ensemble du potentiomètre (i.e. entre les broches 1 et 3), on peut remarquer qu’on réalise un pont diviseur de tension sur la broche 2 du potentiomètre.

Dans le montage précédent, on peut alors calculer la tension \(V_S\) en fonction des autres éléments. On obtient par application d’un pont diviseur : \(V_S = E \cdot \frac{\alpha \cdot R}{\alpha \cdot R + (1 – \alpha) \cdot R}\)

Ainsi, on obtient : \(V_S = \alpha \cdot E\).

En fixant à 3.3V la tension \(E\), on peut ainsi obtenir, en fonction de la position du curseur (\(\alpha\)) une tension en sortie du potentiomètre comprise entre 0 et 3.3V (\(\alpha\) étant compris entre 0 et 1).

MINE COMPRENDRE ELEC ANALOG.

Cabler un potentiomètre