Comment adapter en urgence la formation expérimentale des élèves-ingénieur·e·s sans accès aux locaux ni aux matériels ?

C’est le défi que les équipes enseignantes du LEnsE ont relevé en un temps record !

La trentaine d’enseignants et enseignantes concernée a travaillé en équipes thématiques, chaque équipe a proposé puis mis en place des solutions riches : simulations, analyse de mesures, analyse d’articles ou même frigo transformé en tableau (voir photos)  !

Le frigo-tablo : un support improvisé et efficace pour des enseignements alternatifs !

La salle de classe.

Merci à Lionel Jacubowiez pour cet extrait de séance sur la Diffraction (à gauche une copie d’écran de la séance en visio et à droite la salle de classe ). Les élèves ont ainsi pu étudier le point de Poisson… le 1er avril !

La participation des élèves a été particulièrement active, dynamique et attentive au cours de ces séances, la plateforme eCampus leur permettant le travail en binômes, trinômes ou bien encore en équipes de projet ).

Plus de 350 h d’enseignement en ligne ont été mis en place depuis le 16 mars sur les 3 sites de l’école en remplacement des séances de travail expérimental au LEnsE. Une description de certains modules sont disponibles ici.

Les 250 élèves ingénieur.e.s de première et de deuxième année ont ainsi pu poursuivre leurs apprentissages sur les aspects expérimentaux de la photonique et enrichir leurs projets d’ingénierie (Electronique, PIMS).

Un grand bravo aux enseignants et enseignantes !

Fabienne Bernard, responsable du LEnsE.

Des réalisations des élèves sont ou seront bientôt disponibles sur la page Réalisations

Le LEnsE et la crise sanitaire